Bienvenue à Team City. Ville infesté de Zombies et de créatures de toutes sorte. Venez écrire votre aventures et survivre à l'horreur en compagnie de d'autres membres du forum. Bienvenue sur CITY EVIL RPG. Survit à l'horreur depuis Juin 2004
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steeve

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/08/2012
Localisation : France

MessageSujet: Au commencement...   14th Août 2012, 15:08

Steeve ouvrit un oeil.

Il voyait trouble et de petits filaments lumineux parcouraient son champ de vision.
Se passant la main sur le visage, et à force de cligner des yeux, il finit par retrouver une vue à peu prêt normale, si ce n'était un mal de crâne horrible.

"Bordel... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?"

Il se redressa en position assise et regarda autour de lui, les mouvements de sa tête aggravant son mal de crâne. Baissant la tête en portant la main sur une énorme bosse à l'arrière du crâne, il soupira.

" Un placard... Qu'est-ce que je fais dans un placard ? Et qui m'a frappé pour m'enfermer là ?"

Il prit quelques secondes pour masser son crâne douloureux et finit par relever -lentement- sa tête pour examiner plus en détail le placard dans lequel il était. A sa droite comme à sa gauche, il voyait des étagères remplis de divers produits et outils d'entretiens, tandis qu'au fond, derrière lui, étaient entassés plusieurs cireuses et autres aspirateurs.
Devant lui, la porte était fermée -verrouillée ou non. Doucement, comme après une soirée bien arrosée, il se mit sur un genoux, puis sur le second, avant de prendre appui sur une étagère et se mettre difficilement debout.
Son mal de crâne lui donnait envie de vomir à chaque fois qu'il bougeait la tête, et il n'avait pas spécialement envie de s'évanouir ici sans rien comprendre de ce qu'il s'était passé.
Il ferma à nouveaux les yeux, la tête baissée vers le sol, et se mit à respirer avec force. Après quelques temps, il se risqua à lever la tête en ouvrant les yeux. Son mal de crâne était toujours là, mais l'envie de vomir à chaque mouvement était passée.
Décidé, il passa la main sur son pantalon, sentant son petit couteau suisse et son briquet au travers.
Il posa la main sur la poignée de la porte et s'appuya dessus avant de l'ouvrir, l'oreille collée sur le bois.

Rien

Pas un bruit, pas même un bruit de pas, pas de discussion, pas de foule agitée, pas même un enfant en visite -et pourtant, il en avait lui-même passé énormément de temps dans ce musée quand il était à l'école ici.
Il se retourna et se saisit d'un balai, appuyé négligemment dans un des coins de la pièce, et en arrachant la brosse.

"Je préfère encore m'expliquer avec le gardien plutôt que me retrouver dans des emmerdes les mains vides."

Appuyant lentement sur la poignée, il entrouvrit légèrement la porte et jeta un oeil par l'interstice. La salle dans laquelle il se trouvait avant de se faire assommer était plongé dans le noir, éclairée par quelques lampadaires à travers les vitres et qui jetaient une lumière orange partout autour. Dehors il faisait nuit -expliquant le calme du bâtiment- mais personne n'avait eu l'idée de vérifier que tout était bien vide avant de fermer.
Steeve ouvrit la porte en grand et pénétra dans la pièce regroupant quelques croûtes anciennes ayant appartenu à de riches propriétaires maintenant mort.

Le Beffroi selon Giast - Donation de la famille Giast de 1989

A sa droite, le tableau accroché au dessus de la plaque représentait une tour abstraite et pastelle, rien à voir avec le vrai beffroi de la ville.
Soupirant, Steeve repoussa la porte du placard de la main et passa devant le tableau, se dirigeant vers l'entrée en regardant autour de lui.
Les vitres quasi opaques ne l'aidait pas à distingué l'extérieur, mais il aurait mis sa main à coupé qu'un incendie avait été déclaré non loin. A la lumière orangée des lampadaire s'en ajoutait une autre qui ne cessait de se déplacer.

"Et les pompiers, qu'est-ce qu'ils font ?"

Passant par l'ouverture au bout de la salle, il arriva dans le hall d'entrée du musée, tout aussi vide que la pièce d'où il venait. Au bout, prêt du comptoir, la double porte en chêne était entre-ouverte, mais pas assez pour qu'il puisse distinguer l'extérieur.
Steeve s'y dirigea, jetant un oeil autour de lui pour essayer de distinguer un mouvements.

"Y'a un truc qui cloche là..."

Il faisait nuit, tout était silencieux, il était dans un bâtiment municipal grand ouvert et il n'y avait personne. Rien dans tout ça n'était normal, et son expérience comme mercenaire ne l'aidait pas à se calmer.
Ralentissant l'allure, il releva un peu son manche à balai en passant devant le comptoir. Il s'en approcha et jeta un oeil par dessus.

Rien.

Pas de ninja avec un katana s'apprêtant à l'attaquer par surprise, pas d'ancien soldat du golfe armé d'une sulfateuse... rien à part un stylo, un plan du musée et un paquet de cigarettes. Attrapant ce dernier au passage, Steeve reprit sa lente marche vers la porte. Il n'y avait toujours aucun mouvement mais un crépitement montait à mesure qu'il s'approchait de la sortie.
Il y avait donc bien un feu, et il n'était pas loin.
Au bout de quelques secondes, il se trouvait enfin devant la porte. Il leva un peu plus son bâton et mis la main sur la porte, prêt à l'ouvrir en grand.

Le crépitement se fit plus puissant, accompagné d'un bruit régulier d'arc électrique. Un léger vent se faisait entendre, rafraîchissant légèrement l'atmosphère.
Devant le musée, un feu s'était déclaré sur un camion-citerne et avait commencé à embrasé le bâtiment en face. Plusieurs véhicules étaient éparpillés -pas tous entier- sur la route, le trottoir, dans les bâtiments même. Une bouche d'incendie était au milieu de la route et un geyser éclaboussait la sud de la rue. Mais pire encore, parmi tous ces morceaux de métal, on distinguait plusieurs cadavres. La plupart mutilés, quelques uns encore entier, et d'autres encore laissait presque à se demander si c'était bien des corps qui étaient là, et non de la viande hachée éparpillé par la boucherie du coin de la rue.

Steeve s'immobilisa et laissa glisser son manche à balai entre ses doigts, hypnotisé par le décor d'horreur qui se présentait à lui...




Equipement :
- Couteau Suisse
- Briquet + paquet de cigarette
- Manche à balai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au commencement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Land of Evil RPG :: Musée-
Sauter vers: